Via Scoop.itPerformance des organisations et des entreprises

Cette 2ème étude sur le discours des entreprises à propos du développement durable amène un constat intéressant des auteurs : depuis 2009 « Les postures morales marquent le pas, au bénéfice d’une éthique de l’action propre à l’entreprise et à l’exercice de sa rationalité »

Ce qui prouve, une fois de plus, que l’agitation d’idées parvient peu à peu à se transformer en actions concrètes et visibles sur le terrain

D’autre part, en ce qui concerne le vocabulaire, ils font remarquer en comparant Développment Durable et RSE que « si le premier mot connote plus volontiers une vision ou une politique, le second renvoie généralement à une démarche et des pratiques concrètes ».

« Fin d’une utopie et de la culpabilisation morale… naissance d’un monde de projets !

Les postures morales marquent le pas, au bénéfice d’une éthique de l’action propre à l’entreprise et à l’exercice de sa rationalité. Sur fond de volontarisme et d’indicateurs mesurés, nous assistons au troc d’une posture jusqu’à présent tout en « savoir-être », pour une mobilisation de « savoir-faire » experts dont l’entreprise revendique désormais la maîtrise. »

Continuons à nous agiter !
Via inferences-conseil.blogspot.fr

Related Posts

  1. Les indicateurs clés de la RSE et du développement durable
  2. Quand l’agilité fait son retour dans le discours des entreprises
  3. Les 7 clés du marketing durable
  4. Les grandes entreprises seront-elles les garages de l’innovation ?
  5. Impacts de la Crise sur les Entreprises : constats et solutions