See on Scoop.itPerformance des organisations et des entreprises

« Pas un jour, pas une semaine, où l’on ne parle de plans sociaux, restructurations et autre délocalisations. Tout comme ses voisins européens, la France entrepreneuriale va mal. Evidemment, les causes sont connues, mais la crise n’excuse pas tout et ce n’est pas en restant les bras ballants que l’on va s’en sortir. »

nnnnnnnnnn

L’auteur cite les éléments qui font la différence. Je les reprends ici dans mon ordre d’importance :

- Prendre un peu de hauteur

- Regrouper les forces vives

- Rester concentrer sur son savoir-faire, sur son vrai métier

- Conserver des moyens et des ressources à la recherche et au développement

- Aller conquérir des marchés à l’étranger
See on blog.netpme.fr

Related Posts

  1. Quand le chef est une femme…
  2. Viadeo-Entreprise Idéale : passage de relai !
  3. Un chef, ça se gère !
  4. Ma petite entreprise connaît pas la crise
  5. Quand l’agilité fait son retour dans le discours des entreprises