Une excellente étude menée par David Autissier (Paris XII) et Faouzi Bensebaa (Université de Reims) décrit les impacts de la crise sur les entreprises, les ressentis des différentes populations des employés aux dirigeants.

L’objectif de cette étude est de repérer les principaux leviers et freins au changement que la crise a amplifiés.

Il ressort que tous ressentent que leur entreprise est affectée.

Principaux impacts : la centralisation des décisions a augmenté, le stress également et le risque de conflits sociaux.

Ce dernier point est sans soute une conséquence du précédent.

Chacun sait que le stress est inhibiteur de performance. Donc plus le besoin de performance est fort, plus on a du mal à la réaliser… Aïe.

Est-ce que c’est cet aspect qui fait que beaucoup pensent que les entreprises ne sont pas armées pour faire face et qu’elles n’ont que peu de solutions ?

De très beaux points positifs cependant :

- la crise semble l’occasion de repenser la stratégie et le mode de fonctionnement des organisations.

- Les équipes restent très mobilisées et volontaires… si on les écoute : elles
estiment que l’entreprise doit reconsidérer son rôle en étant proche des parties prenantes que
sont les salariés.

La question du Mode de Management fait surface encore une fois…

In fine c’est la Reponsabilité Sociale qui apparait comme une vraie solution durable.

Via www.davidautissier.com

Related Posts

  1. Manager ses commerciaux en temps de crise
  2. La crise financière expliquée à ceux qui n’y comprennent rien
  3. Management de sortie de crise
  4. La crise expliquée aux nuls (humour)
  5. Se motiver et motiver ses équipes durant les périodes de crise