.

...

Jean-Marie Pelt a dédié sa vie à la préservation de la planète. Il montre que la coopération d’éléments parfois opposés génère des propriétés nouvelles dont les effets sont extraordinairement bénéfiques. Les humains sont dans ce monde. Se rassembler et travailler ensemble est plus fort que s’opposer.

Comment appliquer ce principe pour plus de performance dans l’entreprise ?

.

Le principe d’associativité créateur de nouvelles propriétés

Dans son ouvrage écrit avec Pierre Rabhi « Le monde a-t-il un sens », il décrit avec son enthousiasme et sa clarté habituelle comment la collaboration entre des éléments différents a construit notre monde, comment l’association entre des éléments opposés a permis la richesse de notre biotope.

Dans sa participation au livre de Trinh Xuan Thuan, « Face à l’univers », sur ce même thème, il écrit : « L’univers […] nous montre le sens de la coopération qu’il nous devient vital de suivre au détriment de la compétition. Cette idée de la coopération est le sens même de la vie. […] Il y a dans l’univers une sorte de principe d’associativité. Cela peut paraître une banalité, mais c’est en réalité l’émergence de propriétés nouvelles d’entités plus complexes »

L’observation de tout ce qui nous entoure lui donne raison dès les premières briques de notre univers : les quarks qui s’assemblent pour créer protons et neutrons, les protons associés aux électrons qui donnent des atomes, un champignon et une algue s’associent et donnent un lichen, nos sociétés humaines, qui produisent tellement plus que chacun des individus qui la constituent, nous ont permis d’aller sur la lune et, aujourd’hui, d’avoir à notre disposition un réservoir de connaissances et de connexions quasi infini avec internet, le « Village planétaire » de McLuhan.

Culture de compétition ou travail d’équipe ?

Pourtant, c’est la compétition que nous favorisons au quotidien, que nous valorisons. C’est vrai pendant toute notre scolarité puis à l’université et jusqu’à notre arrivée dans la vie professionnelle : aux examens, chaque étudiant est seul devant sa feuille et les notes sont ensuite comparées. Gloire au premier !

Baudelot et Establet, sociologues, en parlent dans deux ouvrages écrits à 30 ans d’intervalle en attribuant le caractère de compétiteur aux hommes plus qu’aux femmes d’ailleurs (« Allez les filles » et « Quoi de neuf chez les filles »)

Voilà l’état d’esprit qui nous anime lorsque nous arrivons dans l’entreprise et dans notre société civile.

Souvent, la première douche froide arrive peu de temps après cette arrivée. A travailler en opposition, on se heurte à des résistances qu’on ne soupçonnait pas. Même avec le pouvoir, conféré par la position dans l’organigramme de l’entreprise ou dans la société civile, le « chef » voit son autorité contestée.

Que de temps et d’énergie perdus par les « tribus guerrières » en combats et controverses contreproductives !

Il faut vite apprendre, sur le tas, comment composer avec l’autre puis coopérer puis travailler ensemble… Sans y être préparé et en le faisant en même temps que les tâches opérationnelles.

Equipes Haute Performance et bien-être au travail

Que de performance dans les organisations qui fonctionnent en équipe ! Dans leur ouvrage « Les équipes haute performance » les auteurs, deux consultants McKinsey, ont observé et répertorié, avec beaucoup de recul, les clés du succès de ces équipes.

D’autres on appelé ça l’intelligence collective dont Anita Wooley dans un article paru dans Science que j’ai relaté ici. Elle donne des clés supplémentaires également

Depuis, bien des auteurs ont ajouté un élément d’une autre dimension : le plaisir, le bien-être.

Le triptyque « Performance des organisations – Qualité du travail – Qualité de vie au travail » s’impose un peu plus chaque jour

Ces derniers auteurs appartiennent au monde de l’entreprise de façon pratique.

Qualité de vie et intelligence collective :  leviers majeurs de la performance

Jean-Marie Pelt nous a parlé avec sa chaleur, son humanisme, ses arguments, de l’associativité et des propriétés nouvelles qu’elle fait naître.

C’est de l’écologie qui s’applique directement à l’entreprise : lorsque l’organisation est pensée pour générer ce travail d’équipe dans le respect des individus, l’intelligence collective produit une performance qui va au-delà des objectifs de ses concepteurs. La motivation des équipes commence là.

Qualité de vie au travail et intelligence collective apparaissent comme deux leviers majeurs de la performance !

Hommage posthume à ce visionnaire qui nous a quitté le 23 décembre 2015. Il a pensé et il a tellement mis en œuvre et réalisé.

Related Posts

  1. S’affranchir des réflexes qui nous conduisent à prolonger l’existant
  2. S’affranchir des réflexes qui nous conduisent à prolonger l’existant
  3. Théorie des parties prenantes : synthèse et avenir
  4. Théorie des parties prenantes : synthèse et avenir
  5. Souffrance au travail : sortir de l’isolement