Consultrade | Organisation | Gestion du changement | Amélioration continue | Réduction des coûts (Luxembourg, France, Suisse, Belgique)

Femmes et intelligence collective

Une étude parue dans « Science » montre que l’intelligence collective apparait dans les groupes lorsque 3 règles sont respectées :

- L’égalité de temps de parole entre les membres du groupe

- La sensibilité sociale

- La présence de femmes

La 3ème est claire, Messieurs. Mais que disent les 2 premières :

Egalité du temps de parole. Que se passe-t-il quand cette égalité n’est pas respectée ? Quelqu’un, quelques uns, la mobilisent, la confisquent. Par exemple, un leader charismatique. « Je sais, je vais vous montrer, je vais vous expliquer ». Un chef de meute. Un mâle dominant. Pourquoi tenter de prendre la parole ? De toutes façons il a raison. « laisse le parler ».

La sensibilité sociale, est le fait qu’une personne réagisse aux signes non verbaux émis par une autre personne. Froncement de sourcil, haussement d’épaule. « Je vois que tu réagis à ce que j’ai dit, quel est ton avis ? ». Qui ne le fait pas ? Sans doute le même qu’au paragraphe précédent. Très sur de lui. S’écoute-t-il parler un peu ? Très pénétré de ce qu’il dit, il est centré sur lui.

Est-ce qu’il ne s’agit pas de travers masculins ? Donc les 3 règles pourraient de résumer à une seule : la présence de femmes dans le groupe ?

Bon. J’en parle uniquement parce qu’on est le 8 mars.

Peut-être, aussi, pourrions-nous éviter le piège, Messieurs. Humour et bon sens welcome !

L’alliance client-actionnaire et le travail des salariés

See on Scoop.itPerformance des organisations et des entreprises
François Dupuy est sociologue. Il a récemment publié la fatigue des élites, aux Editions du Seuil, collection la République des idées.

Les élites dont il parle, ce sont les cadres. Cette fatigue ne serait pas conjoncturelle mais liée aux nouveaux modes d’organisation du travail apparus avec la mondialisation
See on www.emploi-pro.fr

Le management mise sur le féminin

See on Scoop.itPerformance des organisations et des entreprises

« De plus en plus nombreuses au sein des entreprises, les femmes managers ouvrent la voie à une autre manière de diriger. Les valeurs dites féminines font de plus en plus d’adeptes, y compris chez certains de leurs homologues masculins. Un management au féminin qui séduit particulièrement aujourd’hui : 84% des Français font davantage confiance aux femmes pour les sortir de la crise. »

Ces mots ne sont pas les miens mais c’est un sujet que j’ai tellement abordé !

L’auteur de cet article parle de « valeurs féminines ».

Encore faut-il définir ce qu’est une valeur et en quoi elle pourrait être féminine.

« le référentiel culturel du management est masculin », explique Pierre Blanc-Sahnoun, coach et conseil en développement professionnel. « Dans notre culture occidentale, les schémas liés au commandement sont des schémas guerriers ». Compétitivité, conquête, agressivité seraient donc des valeurs masculines.

Sens de l’écoute, souci des autres, empathie : « Ce sont des qualités que la société conduit à considérer comme féminines », constate Agnès Arcier. Autant de qualités de type féminin.

le sens du concret, le partage d’informations, la mise en avant des collaborateurs, la capacité à persuader et à former un consensus… « Elles peuvent être utiles dans une organisation, aux côtés de qualités plus traditionnelles de type masculin ».

Ce dernier point me parait essentiel : « aux côté de qualités plus traditionnelles de qtype masculin ».

Passer du tout masculin au tout féminin serait une bétise monumentale.

Je l’ai expérimenté au cours d’exercices de négociation : les hommes sont arcboutés sur leurs arguments (meilleurs que ceux de l’autre partie, évidemment) et les femmes sont tellement en recherche d’accord qu’elles en oublient leurs objectifs.

La performance nait et se développe dans la diversité !

Serait-ce un axe du développement durable ?
See on theslowadventure.blogspot.fr

Quand le chef est une femme…

Via Scoop.itPerformance des organisations et des entreprises

Extrait d’un article de Muriel Jasor dans Les Echos.fr, auquel je souscris entièrement : « Existe-t-il une façon typiquement féminine de diriger ? La question divise »

Cet article est publié sur le blog de Christian Oyarbide que je cotoie sur un groupe Viadeo.

Il vient de publier le 2ème tome de « Mortel Management », un polar qui donne à réfléchir sur les méthodes de management actuelles. Outre ses talent d’écrivain, l’auteur est un auhentique homme d’entreprise bien vivant et actuel
Via www.mortelmanagement.com

La réflexion de Muriel Jasor rejoint certains billets de ce blog sur le sujet des femmes en entreprise :

- Le management féminin à l’épreuve de la crise

- Intelligence collective, écoute, apports féminins : ça se confirme !

- L’apport des valeurs féminines dans les fonctionnements de l’entreprise

Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes